Cameroun : Un rapport d'Internet Sans Frontières met en lumière les inégalités hommes/femmes dans l'accès et l'utilisation d'Internet



Les Femmes ont 50% moins de chances que les hommes d'accéder au Web dans les pays en développement, et entre 30 à 50% moins susceptibles d'utiliser l'Internet pour accroître leur revenu ou participer à la vie publique, selon le dernier rapport d'Internet Sans Frontières et la Web Foundation.



Une nouvelle recherche menée par Internet Sans Frontières, en partenariat avec la Web Foundation, créée par l'inventeur du Web Tim Berners-Lee, montre que la généralisation de la téléphonie mobile ne suffit pas à augmenter le nombre de femmes connectées, ou à atteindre l'autonomisation des femmes grâce à la technologie.

L'étude, basée sur une enquête menée auprès de milliers d'hommes et de femmes dans les zones urbaines pauvres dans neuf pays en développement*, y compris Cameroun, a constaté que presque toutes les femmes et tous les hommes possèdent un téléphone, mais les femmes ont encore près de 50% moins de chances d'accéder à l'Internet que les hommes dans les mêmes communautés : au Cameroun, seuls 36% des femmes interrogées à Yaoundé disent être utilisatrice d'Internet. Une fois en ligne, les femmes sont 30 à 50% moins susceptibles que les hommes d'utiliser Internet pour augmenter leur revenu ou participer à la vie publique.

Les conclusions les plus frappantes pour la ville de Yaoundé sont les suivantes:

● L'Accès à Internet et son utilisation demeurent inégalitaires - Seulement 36% des femmes interrogées utilisent internet, tandis que le chiffre monte à 45% parmi les hommes interrogés.

● L'alphabétisation numérique et le coût sont les deux principaux obstacles pour les femmes pour accéder et utiliser l'Internet - Lorsqu'on leur demande pourquoi elles n'utilisent pas Internet actuellement : pour 26% des femmes la principale raison est qu'elles ne savent pas comment l'utiliser; pour 17% d'entre elles, la raison la plus importante est qu'elles ne peuvent pas se le permettre.

● Les femmes sont plus victimes des violences basées sur le genre que les hommes - Comme dans le monde non virtuel, les femmes subissent plus de violence. 17% des femmes ont été victimes de menaces ou d'intimidation lors de l'utilisation d'un mobile et / ou Internet (c'est le cas pour 11% des hommes interrogés); 25% de ces femmes ont subi des menaces ou intimidation personnelle directes 10 fois directs ou plus lors de l'utilisation d'un mobile dans les deux dernières années: soit 8 fois plus que les hommes.

Julie Owono, porte-parole pour la recherche au Cameroun:

"Il est clair que l'alphabétisation  numérique dans son sens le plus large est l'obstacle le plus important pour l'accès à Internet et son utilisation par les femmes des zones urbaines pauvres au Cameroun. "

 
 

Pour plus d'informations, téléchargez le rapport d'Internet Sans Frontières sur le Cameroun ci dessous.

* Étude menée  dans les pays suivants : Cameroun, Colombie, Egypte, Inde, Indonésie, Kenya, Mozambique, Nigeria, Philippines, Ouganda.

 


Vendredi 23 Octobre 2015
Julie Owono
Head of Africa Desk @ Internet Sans Frontières En savoir plus sur cet auteur






Vos commentaires

1.Posté par pierre le 30/01/2017 02:19
Malheureusement pour les femmes, je crois que c'est la même chose dans presque tous les domaines sur place

meetic gratuit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Pour aller plus loin | L'association | Libertés | Education | Point de vue | Mobilisation | Démocratie | Médias | Rencontre | logiciel libre | Formations

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.