Reporters Sans Frontières surveille ceux qui surveillent Internet  21/03/2013


Sur le site surveillance.rsf.org, l'organisation Reporters Sans Frontières met à disposition la liste des 5 Etats et 5 entreprises ennemis d'Internet dont l'usage d'outils de surveillance porte atteinte aux libertés et droits fondamentaux :

« Un double emploi peut être fait de certaines technologies ; utilisées à des fins légitimes de lutte contre le cybercrime, elles se transforment en redoutables outils de censure et de surveillance contre les défenseurs des droits de l’homme et les acteurs de l’information lorsqu’elles sont utilisées par des régimes autoritaires. Le manque d’encadrement du commerce de ces ‘armes digitales’ permet à des gouvernements autoritaires d’identifier des (citoyens-)journalistes pour s’en prendre à eux. »

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.