Togo : Internet indisponible au lendemain du scrutin présidentiel



Internet Sans Frontières a été alerté au sujet de l'impossibilité pour les citoyens togolais d'accéder à Internet depuis le réseau des deux opérateurs publics entre le 27 avril et le 28 avril 2015. Selon nos correspondants au Togo, ces perturbations peuvent être rapprochées du climat politique tendu qui règne après le scrutin présidentiel du 25 avril 2015.



Capture d'écrans - tentative de connexion à Youtube et au site TogoVi (envoyées par souces au Togo)
Capture d'écrans - tentative de connexion à Youtube et au site TogoVi (envoyées par souces au Togo)
Internet était inaccessible au Togo du lundi 27 avril 2015 vers 22h, jusqu’à mardi 28 avril 2015 à la mi-journée sur le réseau des deux opérateurs publics TOGOCEL et TOGOTELECOM. C’est l’information reçue par Internet Sans Frontières de plusieurs sources basées à Lomé, capitale de ce pays d’Afrique de l’Ouest qui élisait samedi 25 avril 2015 son Président.
 
Selon nos sources, le réseau social Facebook, ainsi que le site de partage de vidéos Youtube étaient inaccessibles depuis le Togo. Il en était de même du site le TogoVI, qui met en ligne des vidéos liées à l’actualité sociale et politique du Togo, filmées par des journalistes citoyens ou professionnels. Les captures d'écran ci-dessus ont été faites par une de nos sources à Lomé.  

Joint par téléphone, Maxime DOMEGNI, Président du Syndicat des Journalistes d’Investigation du Togo, et correspondant Internet Sans Frontières au Togo, confirme l’information :
Lundi soir, nous étions au boulot à la rédaction. A partir de 22h, il est devenu impossible de se connecter sur Internet à partir du réseau TOGOCEL et TOGO TELECOM, peu importe les sites. Les connexions mobiles étaient quant à elles disponibles sur les réseaux de l’opérateur privé, mais elle étaient de très mauvaise qualité.
 

Selon le site stateoftheinternet.com, contacté par la responsable du Bureau Afrique d’Internet Sans Frontières :
Le niveau de trafic en provenance du Togo était à la moyenne la plus basse, mais aucune preuve de pannes ou de perturbations majeures

Internet Sans Frontières a tenté de contacter le Ministère des Télécommunications du Togo, qui n'a encore répondu à aucune de nos sollicitations. 

Pour Maxime Domegni, ces difficultés d'accès à Internet sont liées au climat politique tendu qui règne actuellement dans le pays. Depuis  samedi 25 avril, les résultats du scrutin présidentiel sont attendus par les partis d'opposition et par les électeurs, alors que la Commission électorale (CENI) dispose légalement de 5 jours pour les publier :
Les citoyens se sont organisés pour traquer la fraude électorale, et n'ont pas hésité à dénoncer sur les réseaux sociaux les irrégularités dont ils ont été témoins, mais également les décomptes de leur bureau de vote. Dimanche 26 avril 2015, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a publié un communiqué de presse demandant d'arrêter la publication des résultats partiels sur Internet (lire le communiqué ici, NDLR)

Internet Sans Frontières invite les autorités togolaise à préserver la liberté d'expression et de communication des citoyens, et le pluralisme sur le réseau Internet, particulièrement en ces temps électoraux où les citoyens veulent avoir la parole dans le débat public. 


 


Mardi 28 Avril 2015
Julie Owono
Head of Africa Desk @ Internet Sans Frontières En savoir plus sur cet auteur





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Pour aller plus loin | L'association | Libertés | Education | Point de vue | Mobilisation | Démocratie | Médias | Rencontre | logiciel libre | Formations

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.