Occupons la défense, première journée : l'information circule sur la toile





Occupons la défense, première journée : l'information circule sur la toile
Suite à l'initiative New Yorkaise #occupywallstreet, les mouvements de citoyens français contestant l'emprise de la finance et le régime politique « oligarchique » ont occupé le quartier d'affaire de la défense. A l'image de leurs cousins des États-unis, le mouvement a été extrêmement relayé sur le réseau. Très actif sur facebook (occupy france, nous sommes les 99% ) et twitter (@occupyparis, @occupydefense, @democratierell, @Acampadaparis)

La bande annonce de l'événement

La diffusion de l'annonce de la date de rendez-vous semble s'être fait sans encombre sur les réseaux sociaux, à la différence d'#occupywallstreet qui s'était fait purement et simplement censuré par facebook au commencement. Une <a class="liens" href="http://www.youtube.com/watch?v=lbg98hWobB0&amp;feature=player_embedded" title="http://www.youtube.com/watch?v=lbg98hWobB0&amp;feature=player_embedded">bande annonce</a> a été réalisée et partagée avec quelques 8500 vues sur youtube.


La mobilisation vue de la statosphère

De nombreux statuts ont été envoyé depuis la défense en temps réel dès vendredi après midi. En voici quelques-uns :

« Tentatives de saisies des tentes après 3 min, venez nous soutenir #occupydefense #tousaladefense » 18h00 – 4 novembre @occupyfr

De nouvelles tentes sont déployées (une vingtaine) plus tard dans la soirée... Vers 21h00 fin de l'occupation légale déclarée, les citoyens révoltés se rassemblent autour des tentes et se préparent à résister non-violemment à la police. De nombreuses photos circulent sur flickr

« Il reste des tentes on est assis dessus #occupydefense http://lockerz.com/s/153261890 » 23h00 – 4 novembre - @occupyfrance

Une dernière charge met fin aux deux dernières tentes restantes.

@Maitre_Eolas ironise : « Si seulement on pouvait consacrer autant de moyens pour s'occuper de tous ceux qui à Paris dorment sous des tentes. #OccupyDefense » 00h22

« Avec pluie... et sans tentes... Il reste toujours des gens sur place et il reste toujours des policiers sur place » – 2h AM – 5 novembre @acampadaparis

« Il reste un groupe d´indignés sur #occupydefense. La police leur a confisqué leur nourriture. »
-2h15 AM- 5 novembre @acampadaparis

« #tousaladefense dès maintenant ! Ils ont froid, faim, la police amène des camion d'embarquement. Renfort urgent demandé ! #occupydefense » 
10h AM – 5 novembre @Julien_Lucy

Une photo de @koztoujours à 11h00 ce matin.

« Les indignés de #occuponsladefense ont eu du ravitaillement. Le morale remonte. Les CRS sont décontenancés et cool pour l'instant. » 14h27, 5 novembre - @fruncut

Les réseaux mobiles sollicités

Les SMS envoyés massivement sont également de la bataille informationnelle, reçu dans la matinée du 5 novembre : « Indignés sur Paris : nous étions 1700 à 18h30 vendredi, les quelques centaines restés le soir ont résisté à la destruction des tentes. Héroïquement 60 ont tenu toute la nuit, depuis 6h ils ne sont plus que 20 sur le parvis. Ils ont froid et faim. Venons tous prendre la relève. A 14h AG non déposée sur le parvis pour décider ensemble des suites à donner. Daniel »

La mobilisation depuis votre fauteuil

Tout comme la mobilisation #occupywallstreet et de nombreuses autres qui en dérivent, l'événement a été couvert en direct par des reporters citoyens.
Trois heures de l'événement peuvent être visionnés ici (12 140 vues)

Il est possible de retrouver ces directs dans de nombreuses villes du monde : http://www.occupystreams.org/

Une faible couverture des blogueurs francophone

La blogosphère française est restée plutôt discrète sur le sujet alors que la presse traditionnelle a assez largement relayé le phénomène. Les sites internet de la presse ont souvent relayé les informations heure par heure, libération par exemple, donnant ainsi un compte rendu assez fidèle des événements. Le journal de 13h de France 2 a axé son reportage de deux minutes sur les violences qui ont eu lieu et les deux citoyens blessés « légèrement ».

Twitter censure-t-il le hashtag #occupydefense ?

Le mouvement français n'a, semble-t-il, pas été victime de la censure de facebook comme ce fut le cas pour le mouvement #occupywallstreet. Le hashtag #occupydefense a été parmi les « trending topics » de twitter toute la soirée d'hier. Malgré une activité intense, bien plus importante que les autres trending topics français actuels (constat du 5 novembre à 14h15), il n'est plus dans la liste.

Twitter avait déjà démenti la censure du hashtag #occupywallstreet prétextant que l'algorythme ne prenait pas en compte uniquement le nombre de twitte contrairement à ce que l'on pouvait penser. Pourtant, les explications sur le site officiel de support semble affirmer le contraire... Son secret de fabrication est trop bien gardé et constitue une opacité qui empêche de vérifier avec fiabilité s'il y a censure ou non.

Les vidéos des assauts des CRS/policiers qui circulent sur le réseau

Quelques vidéos des assauts des CRS :




Antonin Moulart

Twitter : @AntoninMoulart
Diaspora: @AntoninMoulart


Samedi 5 Novembre 2011
Antonin Moulart
Secrétaire Général Internet Sans Frontières - Organisateur de Communauté 06.44.98.23.75 En savoir plus sur cet auteur






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Pour aller plus loin | L'association | Libertés | Education | Point de vue | Mobilisation | Démocratie | Médias | Rencontre | logiciel libre | Formations

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.