Internet Sans Frontières Doute De La Sincérité D'Un Scrutin Facebook





Internet Sans Frontières Doute De La Sincérité D'Un Scrutin Facebook
Des nouvelles règles de confidentialité et d'utilisation des données des usagers de Facebook seraient sur le point d'être adoptées avec l'aval implicite de ses 900 milions contributeurs et des plus de 250 millions membres du réseau et citoyens de l'Union Européenne. La société Facebook avait pourtant fait le vœu il y a quelques mois de se conformer au respect des exigences européennes en matière de protection des données.

Internet Sans Frontières et le E-Syndicat des contributeurs des services en ligne dénonce cette tentative de détournement d'une procédure démocratique pour habiller du sceau d'un consentement éclairé des citoyens un usage et une exploitation illégale ainsi qu'une destination questionnable de leurs données personnelles. Tout aussi clairement qu'une violation nette de leur droit à la vie privée.

Nous questionnons la neutralité, la légitimité, la transparence et la validité de ce scrutin et demandons à l'entreprise Facebook un moratoire et un débat public européen et une information réelle des contributeurs sur la légalité et la finalité de ces nouvelles conditions d'utilisation de leurs données personnelles.

Si la démarche d'organisation d'un scrutin mérite d'être saluée, car les contributeurs ont une légitimité particulière à être intégrés dans le processus de décision de Facebook, nous nous interrogerons sur sa réalité.

L'application utilisée pour le scrutin a été commandée par Facebook à un prestataire de service du nom de Wildfire. Facebook a des intérêts directs dans le résultat du scrutin et en est à la fois l'instigateur et l'organisateur. Ainsi, il ne peut être considéré comme neutre.

Il est par ailleurs impossible de vérifier la bonne interprétation du vote. Aucun dépouillement public n'est prévu. Le secret du vote est potentiellement un vecteur de manipulation qui permettrait au principal intéressé d'arriver à un résultat satisfaisant. Nous ne doutons pas de la bonne foi de l'entreprise de Mark Zuckerberg, toutefois, tout scrutin nécessite une transparence.

Enfin, aucune publicité à la hauteur de l'événement n'a été réalisé par Facebook. Chaque contributeur devrait être légitimement et directement informé par Facebook de la tenue du scrutin. Cette information est parvenue au grand public grâce aux médias web accessible à une poignée des contributeurs.



Samedi 2 Juin 2012
E Syndicat
Le e-syndicat a pour objet la défense des droits des contributeurs sur les services en lignes.... En savoir plus sur cet auteur





Vos commentaires

1.Posté par bischoff le 02/06/2012 18:13 (depuis mobile)
Déja en éffet je n'était pas au courant ! Et en suite affaire a suivre de très près car facebook end co nous emmbête de plus en plus ne pas les lachez ceux la...

2.Posté par Bdul le 02/06/2012 20:07
Euh... combien d'alertes faudra t-il avant que les gens ne se rendent compte que la centralisation des données ne peut qu'être nuisible à l'anonymat requis pour mener une vie libre digne de ce nom? Vous prêchez dans le vide, la masse des moutons ne reconnait que ce qui est massivement acceptable et accepter.

3.Posté par devilou le 10/07/2012 19:55
moi je dit que il faut hacker fb et delete tous

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Pour aller plus loin | L'association | Libertés | Education | Point de vue | Mobilisation | Démocratie | Médias | Rencontre | logiciel libre | Formations

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.