Guinée Equatoriale : Coupe d'Afrique des Nations et arrestations arbitraires



Alors que la Coupe d'Afrique des Nations, la plus importante compétition de football du continent, se déroule depuis le 14 janvier 2015 en Guinée Equatoriale, l'ambiance n'est pas à la fête pour tous les citoyens de ce petit pays grand producteur de pétrole d'Afrique centrale.



Le 14 janvier 2015, l'homme politique d'opposition, Celestino NVO OKENVE, et un militant des droits de l'homme, Antonio Nguéma, ont été arrêtés à Bata, ancienne capitale de la Guinée Equatoriale, par les forces de police pour avoir distribué des tracts appelant la population au boycott de la Coupe d'Afrique des Nations.
Photo de campagne prise sur la page Facebook du Comité de soutien de Celestino Nvo Okenve
Photo de campagne prise sur la page Facebook du Comité de soutien de Celestino Nvo Okenve

Selon un communiqué  du comité de soutien de Celestino NVO OKENVE :

" Celestino a été arrêté avec un spectateur innocent, Antonio Nguema qui a osé remettre en question l'arrestation d'un homme qu'il apepelle «mon professeur». Les deux hommes ont été détenus sans inculpation et sans accès aux tribunaux à ce jour. Les membres de leurs familles ont été autorisés à se rendre de façon sporadique et leur amener de la nourriture et de l'eau potable (aucune de ces denrées  n'est fournie à aucun détenu par les autorités dans les prisons équato-guinéenes), mais cette possibilité dépend du bon vouloir de l'agent de police en service. "


Antonio Nguéma a depuis été libéré, tandis que Celestino est maintenu en détention, sans qu'aucune date de procès ne soit connue jusqu'à présent.

Celestino Okenve est le coordinateur du Foro Solidario con Guinea Ecuatorial (Forum de solidarité pour la Guinée équatoriale). Il tient un blog, et publie régulièrement des tribunes sur le site d'actualité politque Guinea Ecuatorial.  Militant politique pour la défense de la démocratie et des droits humains en Guinée équatoriale, peu de doute subsistent sur le caractère politique et arbitraire de son arrestation.


Internet Sans Frontières condamne fermement cette atteinte à la liberté d'expression par la Guinée Equatoriale, qui accueille en ce moment même des citoyens des quatre coins de l'Afrique, venus partager des valeurs fédératrices telle que la fraternité et la solidarité.

Une campagne est en cours pour sa libération :
 

Sur Facebook, la page Okenve Libre  rassemble toutes les informations sur la situation de Celestino NVO OKENVE
 

Sur Twitter, vous pouvez suivre le compte @FreeOkenve
 

L'ONG Amnesty International a publié une pétition pour la libération de Celestino NVO OKENVE, que vous pouvez signer ici.


 



Vendredi 6 Février 2015






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Pour aller plus loin | L'association | Libertés | Education | Point de vue | Mobilisation | Démocratie | Médias | Rencontre | logiciel libre | Formations

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.