Ahmadinedjad plaide pour le respect des droits de la défense d’Hossein Derakhshan





Ahmadinedjad plaide pour le respect des droits de la défense d’Hossein Derakhshan

Deux déclarations émanant des plus hautes autorités iraniennes et américaines  ont concerné l’état de la liberté d’expression en Iran ce dimanche 19 avril. Dans la matinée à Téhéran,  la présidence Iranienne a plaidé en faveur du respect des droits de la défense du blogueur et journaliste Hossein  Derakhshan ainsi que de Mlle Roxana Saberi, une journaliste Irano-américaine arrêtée en janvier dernier pour “avoir travaillé sans accréditation de presse”  et condamnée à huit ans de prison pour espionnage.


Dans une lettre signée de la main de son directeur de cabinet  M. Abdolreza Sheikholeslami, M. Ahmadinedjad a souhaité que soient examinés concrètement les faits qui sont reprochés à ces deux journalistes: “A l’insistance du président, faites le nécessaire pour assurer la justice et l’exactitude dans l’examen des accusations contre ces personnes” retranscrivant une dépêche de l’agence nationale de pressie iranienne IRNA. Le président Iranien a également souhaité que ” le procureur d’assurer M. Derakhshan être pleinement autorisés à se défendre lui-même, a indiqué IRNA.


Quelques heures plus tard, intervenant depuis Port d’Espagne la capitale de Trinité et Tobago, le président américain Barack Obama s’est dit “extrêmement préoccupé par la sécurité et  le bien être” de la journaliste Américaine en demandant à ce qu’elle soit relaxée. Le président américain a également précisé qu’il était persuadé “qu’elle n’était reliée à aucune activité d’espionnage pour le compte des Etats-Unis“.












Les autorités canadiennes pour leur part n’ont pas encore  réagi  officiellement à cette lettre rendue publique par la présidence Iranienne. Hossein Derakhshan est un journaliste et blogueur irano-canadien.  Arrêté le 1er novembre 2008 au domicile de ses parents à Téhéran, il fut surnommé le parrain - Blogfather - de la blogosphère persane en raison de sa publication d’instructions sur les moyens d’opérer un blog en Farsi dans les années 2002-2003. Son action en faveur de la blogosphère Iranienne fut saluée par la presse internationale.


Hossein Derakhshan a été nominé par Index On Censorship et le journal The Economist pour les Freedom of Expression Awards 2009. Cette récompense est remise tous les ans à des personnes ou des organisations qui ont contribué à l’essort de la liberté d’expression dans le monde.



Internet Sans Frontières demande la libération d’Hossein Derakhshan depuis novembre 2008. Le site Free The Blogfather consacré à la libération de ce journaliste est administré par Internet Sans Frontières en collaboration avec le site d’information en ligne Street Reporters. Une pétition en plusieurs langues est par ailleurs disponible. Vos signatures sont importantes en vue de l’obtention de la libération d’Hossein Derakhshan. 



Archippe Yepmou




Dimanche 1 Novembre 2009





Vos commentaires

1.Posté par tizaoui le 30/01/2011 03:38
l iran c est le payer le plus libre au monde a mes yeux car la liberté ce n est pas le faite de voir des femme non voilé ..mais la vrais liberté c est de voir un modeste proffesseur président de la repeblique iranien et non a la liberté de boir l alcool se drogué de voir les soeurs des autre ...en france par example on est libre? si on parle de sioniste on risque 5 ans de prison mais on est libre de mettre des string d insulter les chretien juifs dieu ...
mais l iran je lui reproche simplement le fait de se detourner un peu de l islam (ali est beucoup plus cité que le prophete MOHAMED saws aicha sa femme et tres mal traité je connait pas tres bien l histoir mais c est que nous disent nos médias) et je suis desoler si j ai mal parler de quoi que se soit je n ai que des bonne attention pour al oumma.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Pour aller plus loin | L'association | Libertés | Education | Point de vue | Mobilisation | Démocratie | Médias | Rencontre | logiciel libre | Formations

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.